Jolene

Le lundi, c’est lecture ! 

joleneJolene – Shaïne Cassim

Aurélien, 17 ans, est un peu décalé par rapport aux jeunes de son âge. Il aime, et c’est quasiment son unique intérêt dans la vie, le blues, le vieux rock, la musique qui évoque le grand ouest américain. Il joue de l’harmonica et porte chapeau et santiags, c’est dire s’il est passionné.

Les filles passent dans sa vie, mais pas très longtemps. Pourtant quand il rencontre Jolene à un concert de Ray Lamontagne, il fond !

Ils ont en commun leur passion pour la musique et a priori pas grand-chose d’autre. Elle a tout vécu ou presque, et lui rien, ou presque. Mais comme les contraires s’attirent, on va assister à la naissance d’une très belle histoire d’amour.

Ce roman pourrait en rester là. Raconter la rencontre de deux jeunes qui vont s’aimer sur fond musical et nous enrober tout cela dans un joli happy end.

Jolene est bien loin de cela. Shaïne Cassim que j’ai découverte avec ce roman, va malmener le lecteur et faire prendre à cette belle histoire un virage terrible. Elle malmène aussi Aurélien qui va vivre des émotions très fortes, cruelles, le menant au désespoir.

Ce texte est à la fois sombre et lumineux, sans mièvrerie, à (bonne) hauteur d’ado. Au final, l’auteur ne nous aura pas seulement donné d’assister à une histoire d’amour, mais aussi au passage d’un jeune homme à son statut d’adulte, à sa découverte des émotions, à son ouverture aux autres. Tout cela accompagné d’une bien belle écriture.

La chanson de Ray Lamontagne qui a donné son titre au roman. Un très beau texte, mais pas très gai !

S.J.

 

 

Publicités

Fans de séries ?

série-series-homepage

Certes les dates ne sont pas idéales pour qui n’habite pas à Fontainebleau ou qui a des épreuves de Bac à ces dates, mais si vous êtes fans de séries, je vous invite à regarder ce qui va se passer à Fontainebleau du mardi 26 au jeudi 28 juin.

Le festival Série Séries est un événement 100% séries ouvert gratuitement au public.
C’est un grand rendez-vous pour les sériephiles, une opportunité exceptionnelle de découvrir des séries des quatre coins de l’Europe avant tout le monde, de connaître leurs secrets de fabrication et de rencontrer leurs acteurs et créateurs. (Entrée gratuite  pour des projections, des cafés séries, des ateliers, des études de cas dans la limite des places disponibles. Les détenteurs d’un billet seront prioritaires). (sources : série séries)

Tout le programme, la liste des séries programmées et des intervenants ici.

séries

S.J.

 

Des idées pour le week-end

  • Dimanche 10 juin, c’est la Fête de la Nouvelle au château de Chamerolles à Chilleurs-aux-Bois. Toute la journée dans le château et les jardins, chasse aux livres, lectures artistiques par des comédiens accompagnés de musiciens et danseurs, sieste littéraire, pour finir avec la remise du prix Boccace. Le détail de la journée ici.

nouvelle

  • Toujours dimanche 10 juin à Ondreville/Essonne (45), au moulin de Châtillon, la troupe des Chemins de l’Imaginaire vous présentera des saynètes dans différentes parties du site sur le thème « 1000 et une bêtes au Moulin de Châtillon« . Au programme aussi, une promenade dans les marais. Plus d’informations ici.

moulin

S.J.

 

Mortel smartphone : nos p… de téléphones portables valent-ils un tel bain de sang ?

Le lundi, c’est lecture !

imageCe tout petit roman est le premier de la collection des « romans de la colère ».

La colère, c’est souvent le moteur de Didier Daeninckx. C’est ce qu’il a ressenti en découvrant ce qu’était le coltan et comment était extrait ce minerai, pour satisfaire l’avidité de certains et les exigences consuméristes des autres. En lisant ce roman, au mot « coltan » vient se coller le mot « esclaves ».

Esclaves, les Africains, dont des enfants, qui sont kidnappés et internés dans des camps de travail pour extraire le coltan qui sert à fabriquer nos toujours plus petits et plus perfectionnés téléphones portables.

Esclaves, les consommateurs qui demandent toujours plus de nouveautés et changent de portable à chaque fois qu’on annonce qu’une nouvelle application va changer leur vie !

Mais pour satisfaire les envies des uns et des autres, il faut toujours plus de coltan, ce minerai dont regorgent les sous-sols de la République démocratique du Congo.

A travers l’histoire de Cherald, raflé par un gang armé, l’auteur nous donne à lire un récit à charge contre les exploiteurs de leur propre population mais aussi contre l’aveuglement des pays riches qui préfèrent continuer à consommer sans se préoccuper de la provenance des objets de consommation ni des conditions de travail de ceux qui les fabriquent.

L’histoire fictive de Cherald est suivie en fin d’ouvrage par des explications complémentaires sur cette exploitation et ses conséquences.

Un petit livre qui donne à réfléchir sur nos comportements de consommateurs.

S.J.