Qui ment ?

Le lundi, c’est lecture !

qui mentQui ment ? Karen M. McManus

Tout commence comme dans une série américaine pour ados.

Un lycée, cinq élèves en retenue pour avoir gardé leur portable (oui, ça arrive!) dans la classe d’un professeur peu aimable (oui, ça arrive aussi!). Ils crient à l’injustice mais sont bien obligés d’obéir.

Chacun de ces élèves est un stéréotype des établissements américains : une jolie fille un peu écervelée, un délinquant, un sportif, une intello et un délateur. Remarquez qu’il semble difficile d’être à la fois une intello et jolie, mais bref, là n’est pas le sujet.

Ces cinq jeunes pourraient faire leur retenue et rentrer tranquillement chez eux, mais il n’y aurait pas de roman… C’est là que Simon, celui qui poste sur un site tous les petits secrets pas très reluisants des élèves de son lycée, va soudainement mourir après avoir bu de l’eau. Allergie ? Empoisonnement ? La police va trancher, il s’agit d’un meurtre ! Et le ou la coupable se trouvait forcément parmi les quatre autres punis.

Chapitre après chapitre, on entend la voix d’un des quatre et si on ne sait pas avant la fin qui est responsable de la mort de Simon, on découvre que tous ont des petits secrets pas très avouables et donc tous une bonne raison de faire taire Simon.

Alors qui ment ?

Si on passe sur le petit côté un peu caricatural de ces ados au début, cette enquête sur fond de harcèlement, de problèmes familiaux et sociaux, de pression scolaire et de réseaux sociaux, se lit sans déplaisir et chaque personnage s’affine et prend une autre dimension au fil des pages.

S.J.

Des artistes à Etampes

Jusqu’au 13 octobre, vous pourrez découvrir de nombreux artistes à Etampes.

salon arts étampes

Deux artistes très différentes sont invitées d’honneur : Sophie Jouan, artiste sculpteur

sophie-jouan-panique
« Course folle » 88x52cm
Métal soudé, pâte à papier, patine

(Source image : Sophie Jouan artiste sculpteur)

et Aga, artiste plasticienne

libertes-web
Libertés

(Source image : Aga Podgorski)

S.J.

Valentine Goby

Le lundi, c’est lecture !

Valentine Goby sera présente à la librairie des Temps modernes à Orléans le lundi 30 septembre à 19h30 pour présenter son nouveau roman, Murène.

Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort – corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné.
Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? À quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ? […] Ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964. (source :  Actes Sud)

murène

Si vous ne pouvez pas assister à cette rencontre, vous pouvez découvrir les deux romans de cette passionnée d’Histoire, Kinderzimmer et Un paquebot dans les arbres (les deux sont disponibles au CDI).

S.J.

A Chécy, ça va swinguer

A vos agendas pour la première édition du festival Swing aux Pâtures à Chécy du 27 au 29 septembre.

swing chécy

Volontairement décalé et surprenant, bucolique et festif, participatif et écoresponsable, ce festival permet de conjuguer Nature & Culture. Il invite à la découverte dans un écrin de verdure, en bord de Loire, sur la base de loisirs.

Durant ce week-end, le public sera invité à flâner, se détendre, être surpris, prendre un verre et découvrir de multiples propositions :
• des concerts avec Swing Explosion, Sans rien dire, Miss Grad and Co, Les Trumpets, Hill Valley, Radio Kaizman, Anatole et Marie-Gertrude…,
• un spectacle de feu avec A Fuego Lento,
• des déambulations avec Les Sapaïous, Les Recycleuses ou encore avec la compagnie des Fous de Bassan,
• des sculptures et de la sérigraphie, Étienne Fabre, atelier Griboulli,
• un concert au bord de l’eau avec Monti Sax…. (source : Chécy)

Un petit avant-goût :

S.J.

Venise n’est pas en Italie

Le lundi, c’est lecture ! 

veniseVenise n’est pas en Italie – Ivan Calbérac

Emile a 15 ans, vit à Montargis dans une caravane en attendant que la maison familiale soit construite. Il vit avec son père représentant de commerce et sa mère qui le teint en blond parce que c’est plus joli.

Emile aime ses parents même si parfois ils sont un peu envahissants.

A son grand désarroi, il n’a pas de succès avec les filles, mais quand il tombe amoureux de Pauline et que cette dernière l’invite à assister à son concert à Venise, il est au bord de l’apoplexie ! Venise, oui, mais comment ? Ça coûte cher et la famille d’Emile est modeste, pas comme celle de Pauline.

Qu’à cela ne tienne, son père a la solution : ils vont tous y aller ensemble ! On imagine bien la déception d’Emile.

Les voilà donc partis pour un périple en caravane et les péripéties ne vont pas manquer.

Emile les raconte dans son journal intime où il se livre avec humour et un grand sens de la dérision.

Ce roman a été adapté au cinéma par l’auteur lui-même.

S.J.

Eric Fottorino à Malesherbes

Rencontre à lAtelier-Musée de l’Imprimerie de  Malesherbes

Ami_Logo_01_Quadri_FdBlc_Beta05

Créateur et directeur de publication du journal Le 1, Eric Fottorino, passionné de cyclisme, auteur de Mes Maillots Jaunes (mai 2019, Editions Stock) fait étape à Malesherbes en compagnie de Emilien Clère, triple champion de France de demi-fond. Une rencontre animée par Philippe de La Grange, journaliste au Courrier du Loiret. (source : atelier-musée de l’imprimerie)

Renseignements et réservations ici.

S.J.