Mes livres préférés – Episode 1

Le lundi, c’est lecture !

Vous le savez peut-être, 2020 est l’année de la BD. L’occasion de démarrer la rubrique « Mes livres préférés » avec mes chouchous, ces BD que je lis et relis, toujours avec le même plaisir.

A vous ensuite de venir partager les vôtres (BD mais aussi romans, essais…).

livres1

1- Les passagers du vent – François Bourgeon

Les cinq premiers albums couvrent deux années de la vie mouvementée de la jeune Isa au 18ème siècle. Elle veut commencer une nouvelle vie et embarque pour le Nouveau Monde. L’histoire d’Isa et de ses compagnons est passionnante. Elle traverse la grande Histoire et comme toujours avec Bourgeon, les personnages féminins très attachants  sont à l’avant plan.

2- Là où vont nos pères – Shaun Tan

Ce récit tout simple, c’est l’histoire aussi de la famille de Shaun Tan et un hommage à tous les migrants, tous ceux qui, fuyant la guerre, la misère, la persécution, sont devenus des réfugiés. De l’émotion pure,  en images, sans un mot. (plus de détails ici)

exil

3- Le grand pouvoir du Chninkel – Rosinski et Van Hamme

Sur Daar où les Chninkels sont les être les plus insignifiants,  les Immortels se font une guerre sans merci depuis bien longtemps. Un des Chninkels réchappe d’un massacre et se voit confier par le grand Créateur la mission de ramener de l’ordre dans tout ce chaos.

Un roman graphique rempli de références à la Bible, avec le messie et son sacrifice pour le bien de l’humanité, à La Terre des Milieux de Tolkien, qui a inspiré les auteurs pour créer un monde avec ses légendes, son Histoire, sa géographie, ses divers peuples et à 2001, l’odyssée de l’espace, avec la forme rectangulaire noire qui représente le maître créateur des mondes (le monolithe, vous vous souvenez?). On y retrouve aussi l’univers de Dark Crystal et la folie et l’absurde des créations des films des Monty Python.

Van-Hamme-Jean-Le-Grand-Pouvoir-Djpg

4-  Peter Pan – Régis Loisel

Une série où l’auteur s’est demandé qui pouvait bien être Peter avant de devenir Peter Pan. Nous avons donc ici en quelque sorte la genèse du personnage. Réalisme cruel d’une époque, récit d’aventures, poésie de l’enfance, beauté et inventivité graphiques, tout est là pour faire passer un excellent moment de lecture.

5- Durant les travaux, l’exposition continue (renommé Histoires à lunettes ) – Midam et Clarke

Histoires à lunettes (parce que tous les protagonistes portent des lunettes) nous propulse dans un monde absurde où chaque page donne lieu à un gag désopilant, le running gag y est de rigueur autour de personnages tous plus incroyables les uns que les autres :

  • des amnésiques chroniques qui découvrent chaque matin qui ils sont grâce à ce qu’ils ont enregistré au coucher,
  • un gardien de zoo qui joue lui-même les différents animaux pour les visiteurs,
  • un patient confronté à des situations étranges dans une salle d’attente,
  • des médecins légistes qui prennent beaucoup de distance par rapport à leur métier,
  • un savant fou qui invente des machines insolites  : pour des métamorphoses improbables, pour rendre les gens gentils, pour allonger les bras, pour dissocier les gens, bref, rien que de l’essentiel pour l’avancée de la science !

S.J.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s