Des rendez-vous pour ce week-end

  • Envie d’art et d’histoire ?

fontainebleau

Le Festival d’histoire de l’art propose cette année des débats, du cinéma, de la musique, des conférences… à Fontainebleau les 7, 8 et 9 juin. Le thème de cette année est Le Peuple et les Pays nordiques sont à l’honneur. Tous les événements, rencontres, etc sont gratuits et ouverts à tous. Tout le programme .

  • Envie de nature ? 

jardins

Les 7, 8, 9 juin, les jardins de France et d’Europe vous donnent rendez-vous sur le thème des « animaux au jardin« . Tout le programme ici.

Mais si vous n’avez pas le temps d’aller en Belgique, en Italie ou en Slovaquie, les jardins de la région Centre-Val-de-Loire proposent de nombreuses découvertes.

Bonnes promenades !

  • Envie de cirque/théâtre ? 

interprete

Dans le cadre des rendez-vous au jardin, le Théâtre des Minuits à Neuville-sur-Essonne propose des visites guidées du Grand jardin à chaque fois terminées par la répétition du spectacle Interprète du collectif Cheptel Aleïkoum (spectacle en création).

Ce spectacle est programmé samedi 8 juin à 21h30.

  • Envie de danser ? 

AMI-FLYER-DANSE-105x210mm-20190513-150x300

L’Atelier-Musée de l’Imprimerie de Malesherbes vous propose des ateliers animés par des danseurs professionnels, tous reconnus dans leurs spécialités : Classique, Hip-Hop, Contemporain, Modern Jazz Lyrical, Danses en ligne, Rock ‘n’ Roll, West Coast Swing, Salsa … samedi 8 après-midi et dimanche 9 toute la journée. (source : AMI)

Il est prudent de réserver pour les ateliers. Pour le programme complet et les réservations, c’est ici.

S.J.

Publicités

Des sorties théâtre à prévoir

Théâtre au CDN Orléans le 15 et 16 mai

  • Festen par le Collectif MXM. Adaptation du film de Thomas Vinterberg avec une mise en scène qui mélange théâtre et vidéo.

Tout le monde a été invité pour les soixante ans du chef de famille. La famille et les amis se retrouvent dans le manoir d’Helge Hansen. Christian, le fils aîné de Helge, est chargé par son père de dire quelques mots au cours du dîner sur sa sœur jumelle, Linda, morte un an plus tôt. Tandis qu’au sous-sol tout se prépare avec pour chef d’orchestre Kim, le chef cuisinier et ami d’enfance de Christian, le maître de cérémonie convie les invités à passer à table. Personne ne se doute de rien quand Christian se lève pour faire son discours et révéler de terribles secrets. (source : Collectif MXM)

Théâtre à Etampes le 17 mai 

  • Iliade librement adaptée de l’oeuvre d’Homère par la Compagnie À Tire d’Aile. (Dès 14 ans)
    D’un côté les Grecs, de l’autre les Troyens. Entre les deux, une guerre qui dure  depuis neuf ans. Parce qu’Agamemnon l’a humilié devant tous ses  compagnons, Achille décide de se retirer du combat. Privés de leur meilleur guerrier, les Grecs vacillent tandis que les Troyens gagnent du terrain… Comment faire pour gagner la
    guerre sans Achille ? Dans un élan commun, cinq acteurs mêlent leurs voix pour raconter les histoires d’Achille, Hélène, Andromaque, Hector et Agamemnon. Sur scène, tous s’affranchissent des clichés opposant hommes et femmes, lâches et braves, pour venir s’accomplir dans un geste bouleversant d’humanité. Parce qu’il n’y a pas de héros, seulement des hommes prêts à tout pour échapper à la souffrance. (source : Théâtre d’Etampes)

S.J.

Des sorties théâtre à prévoir

  • A Montargis, les 28 et 29 mars

J’ai bien fait ? par la Cie le Préau

index

Valentine a quarante ans, deux enfants déjà grands, des parents vieillissants, un mari souvent absent, un frère avec qui elle ne s’entend pas, plein d’anciens élèves qui peuplent ses rêves, plein de nouveaux qui remplissent ses journées. Elle déboule un soir dans la vie de son frère plasticien. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Qu’est-ce qu’elle a fait ? Un acte insensé ou l’acte qui donne un sens à sa vie ? Comment agir justement en conscience ? Son frère, son mari généticien de l’ADN ancien, une ancienne élève qui enchaîne les petits boulots, qu’ils le veuillent ou non, les voici tenus de chercher avec elle une réponse. J’ai bien fait n’oublie pas d’être une comédie parce qu’il faut rire aussi des questions dans lesquelles nous sommes empêtrés ! (source : Cie Le Préau)

  • A Pithiviers, le 31 mars au Théâtre du Donjon

VVG

Vincent une pièce de Léonard Nimoy interprétée par Jean-Michel Richaud

S.J.

Mon frère, ma princesse

A voir le 24 mars au théâtre du Donjon de Pithiviers.

Mon frère, ma princesseTexte de Catherine Zambon – mise en scène Compagnie Möbius-band

Un texte magnifique, fin, intelligent, touchant, présenté par la Compagnie Möbius-band.mon frère ma princesseAlyan a 5 ans et il veut être une princesse ou une fée. Seule sa grande sœur le comprend et sent qu’il souffre de ne pas être ce qu’il voudrait. Le père est aimant mais aveugle, la mère commence à s’inquiéter de ce comportement inhabituel pour un petit garçon. Mais c’est surtout ce que les autres vont en dire qui l’inquiète.

Alyan est en proie aux moqueries et à la violence des autres qui n’acceptent pas la différence.

Nina est prête à tout pour son petit frère et elle finira par faire bouger les certitudes des uns et des autres. Les parents, les copains, l’école, tout le monde va être bousculé par le comportement d’Alyan et la détermination de Nina.

Il n’y a qu’Alyan qui ne changera pas. Il est sûr de son identité. Il est une fille ! S’il ne peut pas l’être, il « mourira » !

Catherine Zambon interroge intelligemment la question de l’identité. Son texte est émouvant et dit l’essentiel simplement et souvent avec beaucoup d’humour.

S.J.

Le grand méchant renard

Le 10 mars, à Pithiviers, Le grand méchant renard se décline au théâtre avec la Compagnie Jeux de vilains qui présente une adaptation avec des marionnettes.

Le grand méchant renard, BD de Benjamin Renner, a déjà eu un immense succès,

renard

tout comme l’adaptation cinématographique.

Que ce soit en BD, au cinéma ou au théâtre ne vous privez pas de faire un bout de chemin avec ce renard pas si méchant que ça. Et ne vous y trompez pas, ce n’est pas que pour les enfants !

S.J.

Des festivals, encore !

Avec les beaux jours (ou presque), les festivals fleurissent… Voici quelques dates à retenir…et des réservations à faire…

Loiret

  •  Fay’Stival, Festival de théâtre du 16 au 20 mai – Fay-aux-Loges .

faystival

Pour sa 1ère édition, ce festival de théâtre professionnel accueillera notamment Christian Schiaretti, directeur du Théâtre national populaire et également Robin Renucci acteur et réalisateur français.

Au programme :
Scène natale (avec R. Renuc­ci, C. Schiaretti, R. Cantarella, J.-C. Penchenat) /  Carnaval des animaux (par la Cie Clin d’oeil) /  Quatrième Mur (par la Cie des Asphodèles) d’après le roman de Sorj Chalandon / – L’étranger (d’après l’œuvre de Camus avec B. Ziziemsky) /  FTT (danse hip-hop, par la Cie Xpress) /  Jeu des 7 familles du théâtre (par la Cie Clin d’œil) /  Brainstorming : quand l’entreprise s’emballe (par Brainstor­ming Cie).

Infos et réservations : http://www.faystival.fr / 02 38 59 57 11

  •  Elefent, Folk, blues actuel – samedi 19 mai 15h – Médiathèque de Saint-Jean-de-Braye –. Dans le cadre de Braye Zik U.

ob_2f3617_braye-zik-up-2018-st-jean-de-braye
Du blues au chant traditionnel, Elefent puise son inspiration dans le folklore et la spiritualité des Amériques, qu’il mêle aux sonorités du monde industrialisé.  Un concert intimiste avec Olivier, sa guitare Weissenborn (guitare hawaiienne) et son cajón (instrument péruvien).

Infos et réservations : gratuit (sur réservation) : ww.mediatheque.saintjeandebraye.fr / 02 38 52 40 80

  • Festival de musique de Sully et du Loiret, Festival de musique classique du 24 mai au 17 juin.

sully

Infos et réservations : http://www.festival-sully.fr / festival.sully@loiret.fr / 02 38 25 43 43

  • Festi’45, Festival des arts de l’oralité du 19 au 26 mai – . Orléans, Fleury-les-Aubrais et Montargis.

festi45
Ce festival des arts de l’oralité, organisé par l’association Espace Culturel Marico, cherche à valoriser la parole et le langage. Conte, slam, lecture, récit…  Parmi les divers orateurs présents, vous retrou­verez Solange Meunier, Muriel Bloch, Govrache, Serge Tamas… Le programme ici.

Infos et réservations : http://www.festi45-artsdelaparole.com / 06 88 01 26 40

  • Baule d’Airs,  Festival des arts à l’air libre du 25 au 27 mai – Baule (45)

baule d'airs
Baule d’Airs, festival autour du cirque, du théâtre, de déambulations en fanfare, le tout agrémenté de pyrotechnie, et une soirée du samedi exclusivement musicale. Le théâtre de rue, quant à lui, aura la part belle le dimanche.

Infos et réservations : http://www.commune-baule.fr / bauledairs@gmail.com / 06 33 18 86 81

  • Loir-et-Cher
  • Mix’Terre du 18 au 20 mai – Blois.

mixterre
L’art de rue, la danse, le cirque, la musique et l’humour se succéderont tout au long de ce week-end pour mettre à l’honneur les cultures du monde dans un esprit convivial.

Infos et réservations : http://www.maisondebegon.com / 02 54 43 35 36

Essonne

  •  Les BrioFolies  – 26 mai – Brières-les-Scellés (91)

briofolies
12 heures de concerts rock et chanson française. Le festival propose des groupes de la scène nationale, mais aussi des « découvertes de la scène locale.

Plus d’informations : – Facebook : https://www.facebook.com/BrioFolies/  http://briofolies.fr

S.J.

Le Horla et Un Démocrate au théâtre / De la danse aussi

Un démocrate Par la Compagnie Idiomecanic – samedi 24 mars à Etampes et jeudi 5 avril au Théâtre Gérard Philipe à Orléans.

Edward Bernays (1891-1995), neveu de Freud, invente dans les années 20 à New York un système de manipulation des masses sans précédent. S’inspirant des découvertes de son oncle célèbre sur l’inconscient et toujours au service de la démocratie US, il vend indifféremment du savon, des cigarettes, des Présidents et des coups d’État. Bien que méconnu, Edward Bernays est l’un des hommes les plus influents du XXe siècle et son système s’est imposé partout dans le monde. Aujourd’hui, à l’ère du Big Data et de l’hyper-communication, que reste-t-il de la Démocratie ? 4 acteurs s’emparent du personnage dans une traversée épique et avec un humour impitoyable.

Prix « Coup de cœur du Club de la presse » au Festival d’Avignon 2017.

———–

Le Horla d’après la nouvelle de Maupassant – jeudi 29 mars au Théâtre Clin d’œil à Saint-Jean-de-Braye.

arton145-c815b

Ecrit en 1887, Le Horla reste une œuvre aux thématiques actuelles. Le Horla est la première nouvelle fantastique, il y est question de politique, de sciences, de folie et de croyance… De l’évolution du monde, des progrès et de l’ouverture à l’autre. (Source Théâtre Clin d’œil )

——–

De la danse à Montargis, les 29 et 30 mars, avec deux spectacles dans la même soirée.

IMAGES par Antoinette Gomis.

Nina Simone a marqué les esprits, que ce soit par son œuvre musicale ou par ses engagements. Antoinette G -omis a composé sa pièce avec ces messages, questionnant la place de la femme noire et de son corps dans notre société occidentale. Les paroles de Nina Simone se marient aux gestes de l’artiste seule sur scène face à nous dans toute sa féminité, dans un mélange de style entre l’afro-house, le waacking, le langage des signes.

FLEETING – Théâtre de Suresnes Jean Vilar

Sur les musiques de Bach, Albinoni & Vivaldi, trois duos et trois solos évoquent la condition humaine : notre fragile équilibre, nos peurs, nos chutes, notre besoin d’être relié à l’autre. Fleeting c’est 20 minutes de variations sur le couple, de danse en apesanteur. (Source agglo montargoise). S.J.

Après le tremblement de terre à Etampes

collectif

Le collectif Quatre ailes présente Après le tremblement de terre, une adaptation théâtrale de deux histoires tirées du recueil de nouvelles de Haruki Murakami, samedi 2 février à Etampes.

Renseignements et réservations : 01 69 92 69 07- service.culturel@caese.fr

A travers le réalisme magique propre à Murakami, le spectacle superpose deux histoires pour évoquer les peurs qui nous ébranlent suite à des événements terrifiants.

Une nuit à Tokyo, peu après le tremblement de terre qui a secoué Kobe, Junpei, auteur de nouvelles, est appelé chez son amie Sayoko dont il est secrètement amoureux. Elle n’arrive pas à rassurer sa petite fille en proie à un cauchemar récurrent. Junpei invente alors pour endormir Sala l’histoire d’un ours mélomane… Dans un autre appartement, Katagiri, chargé de recouvrement pour une grande banque, reçoit la visite d’une grenouille de deux mètres de haut. Elle lui demande de l’aider à combattre un lombric géant qui menace d’anéantir Tokyo.(source : Collectif Quatre ailes)

S.J.

Danse et musique ce week-end

Ce week-end, deux événements pour le plus grand plaisir des curieux et amateurs de danse et de musique.

téléchargement

  • A Orléans, la nouvelle direction du Centre chorégraphique présente son projet à travers la ville vendredi 29 et samedi 30 septembre. Vous pourrez assister à un échauffement public,  à des duos ou faire une sieste musicale. Tout le programme ici. (entrée libre)

 

ob_8c3314_orgues-pithiverais-2017

  • Le festival des orgues du Pithiverais continue ce week-end avec Xavier Eustache (orgue) et l’Ensemble Baroque FITZWILLIAM le samedi 30 septembre à Puiseaux, et Gildas Harnois (orgue) et David Harnois (cor) le dimanche 1er octobre à Beaune-la-Rolande.

Le festival se déplacera à Chilleur-aux-Bois puis Bellegarde en octobre pour                         terminer à Pithiviers le 15 octobre. Tout le programme ici.

S.J.

Le violon du fou

Dernière sortie théâtre le 12 mai pour les 1ère ES1 dans le cadre de l’opération Lycéens et théâtre contemporain.

De nouveau au Théâtre de la Tête noire à Saran pour voir Le violon du fou, d’après le roman de Selma Lagerlöf, et mis en scène par Louise Lévêque.

Violon-du-fou-396x262

Gunnar et Ingrid, les deux héros, ont pour point commun de ne pas avoir trouvé leur place dans les rapports familiaux, sociaux et humains. Ensemble, guidés par l’art et l’amour, ils vont avancer dans leur quête pour se trouver et se reconnaître l’un l’autre. Ils se métamorphosent accompagnés par la musique. Le violon devient un personnage à part entière.

Louise Lévêque met en dialogue le conte avec les aspects du monde contemporain et la jeunesse d’aujourd’hui. Elle place au cœur du processus de création la rencontre avec des adolescents de différentes cultures. Des jeunes de Saran, qui auront préalablement répété avec l’équipe, feront entendre leurs voix pendant le spectacle.

Les paroles collectées seront comme un poème sonore composé de voix, de musiques et de sons concrets. Un violoniste sur scène dialoguera avec les comédiens. (sources : Théâtre de la Tête noire)

S.J.